Chucki la poupée démoniaque

Publié le par Le cochon dingue

inspecteur-gadget.jpg
Ses cheveux blonds tombaient en cascade sur son joli buste. Oh oui, elle était belle, avec ses grands yeux bleus, sa taille de guêpe et ses jambes interminables ! Sa robe était magnifique aussi, je n'en avais jamais vu de semblable. Je ne pensais plus qu'à la serrer dans mes bras, la Barbie Merveilleuse. C'était comme un Noël avant l'heure, lâchés dans le grand magasin, Bassam nous avait précisé que nous pouvions choisir n'importe quel jouet, le plus gros, le plus fou, le plus cher. "Faites-vous plaisir les enfants!"
Mon frère avait repéré un train électrique qui sillonnait un parcours gigantesque parsemé de maisons et de forêts. Mais il hésitait aussi avec SuperHélicoptor, doté de missiles foudroyants et d'une bombe thermonucléaire. Le choix était cornélien. Pour moi c'était plus simple, Barbie Merveilleuse était celle que je voulais pour compléter ma collection de Barbies sans Ken (à la suite de la 6ème guerre mondiale, tous les Ken avaient été tués, mais les Barbies et leurs enfants playmobiles avaient pu se cacher dans un abri où ils organisaient des concours de beauté).

- Alors les enfants, qu'est-ce que vous avez trouvé ?
- Je peux prendre 2 jouets, le train et superHélicoptor ?
- Non, j'ai dit un seul.
Mon frère a commencé à faire son boudin en trépignant sur place.
- Et toi Cochon ?
- Voilà, c'est Elle que je veux !
Bassam a tiqué. Barbie Merveilleuse n'en jetait pas suffisamment pour le Libanais qu'il était. Pas assez cher, mon fils ! Qu'allaient dire mes parents s'il y avait une trop grande différence de prix entre le cadeau de mon frère et le mien. Mais moi je m'en foutais du prix, tout ce que je voulais, c'était Barbie Merveilleuse !
- Ecoute Cochon, c'est de la connerie cette poupée (traduire : elle ne coûte que 85 francs). C'est pas assez... Allez, trouve autre chose...
- Mais c'est elle que j'aime !!!
- Tu ne veux pas comme ton frère, un superHélicoptor ?
- Moi je veux aussi le train sinon c'est trop pas juste, a grommelé mon frère.
- Et moi j'aimerais tellement ma Barbie, s'il te plaît Bassam...
- Non, on va te choisir autre chose. Regarde cette poupée qui est aussi grande que toi, qui parle et qui marche.
- Elle est trop moche et puis j'ai passé l'âge ! Je ne peux même pas la caser dans mon histoire de conflit internationalonucléaire.
- Ne fais pas de caprice, tu es vraiment une enfant gâtée ! On va prendre cette grande poupée, elle est parfaite ! (sous-entendu elle coûte 700 francs, ce qui plus que correct pour impressionner la galerie).

Comment décrire cette horreur de poupée géante à l'air sournois que je trimballais à présent, un sourire poli mais maussade aux lèvres.
- Alors Cochon, comment tu vas l'appeler ?
- Chucki...

Comble de malchance, Chucki a fait sa réapparition il y a une semaine, dans la cave de mes parents.
Tiens, je t'avais oubliée, toi... Tu es encore plus moche qu'avant.
Je l'ai sortie du vieux carton de jouets. Elle était avec la bande des éclopés, reine de sa cour des miracles. Il y avait aussi un Goldorak amputé d'une jambe et d'un bras, un Inspecteur Gadget manchot, un Tigror sans tête, des jeux sans pile, sans couvercle, des poupées décapitées... Mon frère était passé par là. Mais Chucky était la seule intacte, comme dans un mauvais livre de Stephen King, où la créature démoniaque se régénère toute seule.
Bon, c'est pas tout ça, mais moi je cherchais autre chose. J'ai tout vidé, mais rien trouvé. Ma mère va rendre les clés de son appart et je n'aurais pas remis la main sur ses putains de Barbies.
Voilà, je me retrouve avec Chucki sous le bras et mes Barbies, que dalle.
C'est toi qui les a exterminées, je le sais bien. Tu les a fait disparaître, mais je n'ai pas dit mon dernier mot !
La benne était en face de moi, je l'ai ouverte. Chucki me regardait avec son air de sale garce tueuse de barbies.
Seulement, je n'ai pas pu la jeter... Va savoir pourquoi.
Chucki est maintenant sur mon canapé, elle regarde la télé. Je ne sais pas quoi en faire, même les compagnons d'Emmaüs n'en ont pas voulu.
- Aaaah !!! A crié la bonne femme à l'accueil. Reprennez cette horreur!
Bon, bon, j'aurais toujours essayé...
A votre bon coeur, m'ssieurs dames, donne poupée géante qui parle, qui marche, qui tue même les petits bébés la nuit. Intéréssés ?

Publié dans l'Histoire de Cochon

Commenter cet article

sandee 05/06/2007 14:41

Bah... Tant qu'il a son chapeau... Inspecteur gadget restera inspecteur gadget... :)

Le Cochon dingue 01/06/2007 21:11

Est-ce que l'Inspecteur Gadget sans gadgets est encore l'Inspecteur gadget ?

Major 01/06/2007 18:43

Wahouhou !!! Un vrai inspecteur gadget ??? Comme je suis crop crop jaloux !!! 'Spèce de pourrie-gatée va ! ; )La biseThom.

Le Cochon dingue 31/05/2007 19:59

Hum... Il va y avoir une vague de suicides chez les internautes d'Ebay!

2 2 31/05/2007 18:29

eBay ?