Tu seras Présidente, ma fille !

Publié le par Le cochon dingue

Il avait placé tellement d'espoir en moi ! Déjà dans le ventre de Maman, je l'entendais s'exclamer : "Tu seras Présidente, ma fille !"
Oh, je n'ai pas manqué d'amour et je ne devrais pas me plaindre, mais c'est juste que la barre était un peu haute.
Mon père avait réussi ses études et avait fait les meilleures écoles d'ingénieur, il fallait que j'en fasse autant.
En primaire, je me devais d'être la meilleure pour être acceptée à Henri IV.
A Henri IV, je me devais d'être la première pour atteindre le sommet de ses ambitions. Les Grandes Ecoles allaient s'ouvrir à moi dans un futur radieux et grandiose.
" Quand on veut, on peut" me disait ma mère chaque jour.
" A l'impossible, nul n'est tenu..." répondais-je en bavant sur mon livre de math.

Quelle déception, quelles notes médiocres ! Il fallait se faire une raison, je ne serais jamais ingénieur comme papa. Et ça tombait bien, ce métier ne me disait rien qui vaille.
Il fallait me recycler.
- Hum, vu tes aptitudes en sport, tu ne seras pas Navratilova !
- Courir, c'est fatiguant...
- Tu as 1,3 de moyenne en allemand...
- La prof est une salope !
- Et l'histoire géo, la physique, les sciences-nat, l'anglais, tu n'as même pas la moyenne.
- J'ai eu 12 en français ! Je pourrais peut-être devenir prof de lettres, non ?
- Quoi !? Tu penses que tu as fait tout ce parcours pour être juste une prof ? Tu n'as pas plus d'ambition ?!!!
- Euh... non...
- Si tu veux faire du français, il faut exceller dans cette matière. Après le bac tu feras hipokhâgne et khâgne, tu passeras ensuite le concours de l'ENA et après tu choisiras dans ces diverses carrières: ministre, secrétaire d'Etat, Premier-Ministre, Présidente !
- Ou sinon, je pourrais faire du dessin.
- Du dessin ?
- Oui, être dessinatrice de BD !

Un silence pesant est tombé sur nos têtes. Ma mère a pris ma défense : Cochon a toujours été douée en peinture. Si elle aime vraiment ça, il faut qu'elle fonce.

- Bon, bon, bon... -Mon père devait réexaminer mon plan de carrière- Ok, alors tu vas passer le concours des Arts Décos et...
- Devenir  Hergé ? Peyo ou Uderzo ?
- Non, non, je pensais plutôt à Rembrandt, Delacroix et Picasso.
- Ah oui ! C'est tout de suite plus simple !

Après maints échecs et pas mal de réussites, j'ai fini par avoir mon diplôme des Arts Décos et je suis devenu graphiste freelance. Mais mes parents continuaient à me dire : "Et si tu peignais plus, et si tu faisais des expos, et si tu étais publiée, et si et si et si..."
Seulement, après avoir cotoyé pendant toutes ces années des personnes avec de vrais talents artistiques, je ne me sentais plus capable de reprendre un pinceau et une toile comme au bon vieux temps.

Il y a quelques mois, mes parents se sont mis à internet et je leur ai passé l'adresse de mon site professionnel.
Ma mère l'a regardé et m'a dit :
- Chochotte (oui, elle m'appelle comme ça, que personne ne se moque !), Chochotte, c'est magnifique ce que tu fais, je suis fière de toi !
Et mon père m'a dit aussi :
- Je passe des heures sur ton site à regarder tes travaux !
- Des heures ? Il n' y a pas tant de choses à voir.
- Je ne savais pas ce que tu faisais, mais c'est si beau, je suis si fier de toi !

Alors, bien sûr, le regard d'un parent n'est jamais objectif, mais j'ai attendu tellement longtemps, des années pour savoir que je ne les avais pas déçus, qu'ils étaient enfin fiers de moi 

Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

le frere 29/10/2007 11:33

Remarque mieux vaut tard que jamais.Ca me laisse un espoir moi qui attend toujours ;-)

Le cochon dingue 28/08/2007 19:39

Je crois que mes parents m'en voudraient à mort s'ils lisaient ce post (penser à ne JA-MAIS leur donner l'adresse de ce blog) et ils me répondraient qu'ils ne voulaient que ce qu'il y a de mieux pour moi.Mais comme on dit, le mieux est souvent l'ennemi du bien.En tout cas, je suis ravie que les Simpsons vous aient plu !Plein de bisous à la petite famille.

Fabien 28/08/2007 11:44

Pour avoir reçu les premiers compliments de la part de mes parents à 30 ans (grâce à Requiem pour une vodka), je devine ce que tu as dû enduré pendant tant d'années et ce que maintenant tu dois ressentir !PS perso : On a dévoré les Simpsons, du coup on a acheté la saison 2 et Boubouille est devenue une fan inconditionnelle de la série. Encore merci !