La Bible selon Cochon : Sodome et Gomorrhe

Publié le par Le cochon dingue

Dieu dit un jour à Abraham :
- J'ai entendu dire que  Sodome et Gomorrhe sont des lieux de perdition, de vrais lupanars où tout le monde couche avec tout le monde.
- Ah intéressant, euh je veux dire choquant !
- M'en vais leur faire passer le goût de triquer dans tous les sens !
- Qu'est-ce que vous allez encore inventer ? On sort à peine du Déluge, mes vêtements sont tous moisis et mes vaches sont obèses, elles font de la rétention d'eau. Il y a encore trop d'humidité dans l'air à cause de tout votre foutoir. Il faudrait se calmer un peu sur les châtiments divins, non ?  Je suis sûr qu'il y a des personnes sympas et chastes à Sodome et Gomorrhe. Tenez, mon  neveu Loth par exemple, un très chouette gars !
- LE FEU ETERNEL BRULERA LEURS PECHES !!!
- Houlà, attendez Dieu ! Vous n'allez pas punir d'innocentes victimes !  On va faire un marché : si vous trouvez 50 justes à Sodome, vous épargnez la ville.
- Dieu dit d'accord.
- 45 justes.
- Dieu dit très bien.
- 30 justes.
- Abraham ! On ne marchande pas avec Dieu.
- Bien sûr, loin de moi cette idée. On va s'arrêter à 20 justes.
- Grmmml...
- Allez, topez là pour 10 justes !
- Tu ne serais pas en train de te foutre de ma gueule, Abraham ? Je vais envoyer 2 anges et s'ils ne trouvent pas 10 justes à Sodome et Gomorrhe, ces villes périront dans les flammes salvatrices.

Ainsi fût-il. Dieu envoya 2 anges à Sodome. Ils rencontrèrent Loth, le neveu d'Abraham, qui les invita à se restaurer et à passer la nuit chez lui. Mais les sodomites avaient vu les anges passer et les trouvaient très à leur goût.
- Loth, ouvre la porte ! On veut souhaiter la bienvenue aux petits blondinets que tu caches !
- Laissez-les tranquilles !
- Fais pas ton rabat-joie, c'est juste pour un petit coup sans conséquence.
- Allez-vous en ! Respectez les règles de l'hospitalité.
- Justement, on va leur montrer comment on est hospitalier, pas vrai vous autres ?
- Prenez plutôt mes filles, elles sont encore vierges !
- Papa ! C'est po juste ! On ne veut pas se faire sodomiser à la place des invités !
- On ne veut pas les filles ! On veut les tapettes avec des ailes, hurlait la foule en rut.
- Cher Loth, dit un ange de sa voix angélique, laissez-nous faire.

Ni une ni deux, tous les hommes dehors furent frappés de cécité et durent repartir chez eux la queue molle entre les jambes.
- Loth, continua l'ange, Dieu me dit dans l'oreillette qu'il est très en colère et qu'il a décidé de tout détruire... Oui, c'est son hobby, un passe-temps comme un autre après tout ! A son âge, il faut bien trouver des occupations. Enfin, moi perso, je vous conseille de partir cette nuit avec votre famille.
- Mais demain j'ai un tournoi de rugby contre les Babyloniens !
- Et moi ma réunion Tupperware ! Dit la femme de Loth.
- Et nous, nous devons voir Richie et Fonzy, pour les préparatifs de nos mariages, dirent les filles.

Mais la famille fut chassée manu militari de la ville, car le châtiment divin était imminent.
- Fuyez dans la montagne et surtout, SURTOUT, ne vous retournez sous aucun prétexte !
- Et pourquoi donc ?
- Parce que Dieu aime bien fixer des challenges à la con, juste pour tester l'obéissance de ses serviteurs.

Loth et sa famille marchèrent et marchèrent encore. Derrière eux, Dieu faisait pleuvoir du souffre et du feu, et les flammes ravageaient les deux villes. Soudain la femme de Loth se retourna, en oubliant l'ordre des anges :
- Ciel, on a oublié le chat !
Elle fût aussitôt changé en statut de sel. On ne rigole pas avec la volonté divine.

Il ne restait plus que Loth et ses 2 filles, persuadées que toute l'humanité avait péri dans les flammes.
- Et dire que je suis encore vierge...
- Et dire que Fonzy m'a proposé de faire des choses cochonnes en matant un parchemin érotique et que j'ai refusé...
- Et dire que nous n'aurons jamais d'enfants...
- Il ne reste plus d'hommes à part le vioque.
- Tu crois que nous pourrions...
- Le saouler ?
- Et faire notre petite affaire ?

Ce qui fût dit, fût fait. Ainsi l'épisode de Sodome et Gomorrhe se termina comme il avait commencé : dans une partouze générale. Les jeunes filles ennivrèrent leur père pour copuler avec lui. Et de cet inceste, il naquit deux garçons.

A suivre...

Publié dans La Bible selon Cochon

Commenter cet article