De l'autre côté du miroir

Publié le par Le cochon dingue

undefined

Edouard était un robot. Enfin, c’est ce qu’il pensait. Je suis un robot ou pire, un monstre. Le cercueil disparaissait de son champ de vision alors que la petite musique douce du crématorium accompagnait les sanglots de la famille. Mais Edouard ne pleurait pas. Même pas une petite larme, même pas un œil humide, et ça le contrariait. Ma tante est morte et je ne ressens rien.
Il avait déjà connu cette absence d’émotions à plusieurs reprises. La première fois, c’était juste avant le divorce de ses parents. Il était assis dans la cuisine et lisait le journal de Mickey quand sa mère était entrée en criant, suivi de son père qui la menaçait du poing.
Edouard avait fermé les yeux instinctivement et s’était bouché les oreilles, le plus fort possible, pour ne plus entendre les hurlements et les pleurs. Et dans ce bruit et cette fureur, il avait trouvé la clé de la tranquillité, le black-out total de ses sens, la zone de repli de sa conscience. Tuuuuuuuut entendait-il dans son cerveau, comme un léger acouphène.

Depuis, Edouard était un robot. La mort de sa grand-mère : Tuuuut… Le cancer de son père : Tuuuut... L’accident du chien : Tuuuut …
Il n’y avait que devant les reality show à la télé qu’il pleurait. Une vraie madeleine devant la vie des autres.

Et puis, il avait rencontré Camille.
Brune. Yeux verts. 24 ans. Plutôt coquine. J’habite à Tours. Je lis Kundera et j’adore le sexe sur les machines à laver.
Le truc des machines à laver avait émoustillé Edouard. Alors ils avaient fait l’amour à 351 km de distance, par écrans interposés.

Tous les soirs ils se retrouvaient à 20h, sur msn messenger. Edouard connaissait tout de Camille, son histoire, ses lubies, sa tendresse. Il devinait ses rires aigus, ses silences contrariés et sa gêne parfois. Il savait à la seconde près qu’elle allait se connecter. Il savait tout d’elle. Camille était une drogue, douce et légale peut-être, mais une drogue quand même.
Un jour sans Camille, c’était un jour de manque. Il pouvait passer des heures à regarder le vide de son écran.
Alors, le temps des rêves était vite arrivé. Partir tous les deux en Espagne ou peut-être à Rio. Avoir un enfant qu’on appellerait Antoine et une maison au bord de l’eau. Pourtant…

J’ai obtenu ma mutation à Tunis. Je vais enseigner là-bas. Je ne sais pas si j’aurais une connexion internet. En tout cas, c’était sympa notre petit couple virtuel ! Tu vas me manquer.

Edouard avait relu le message trois-cent-quarante-cinq fois. Leur relation finissait comme elle avait commencé, par quelques frappes sur un clavier. De l’autre côté de l’écran, à quelques pixels de ses yeux, Edouard savait que Camille regardait droit devant elle comme dans un miroir et qu’elle attendait peut-être un signe.
Si Edouard n’avait pas été un robot, il aurait répondu au mail. S’il n’avait pas été un robot, il aurait au moins tenté de retenir Camille. S’il avait eu accès à ses émotions, il lui aurait proposé de partir avec elle, à Tunis ou n’importe où.
Le problème, c’est qu’Edouard ne voyait plus rien et n’entendait plus rien à part le léger acouphène qui le coupait du monde. Alors, comme un robot, il a posé ses doigts secs sur son clavier.
Tuuuuuut… Il a fermé les applications. Tuuuuut… Il a supprimé les photos, effacé les conversations. Tuuuuut… Il a formaté sa mémoire. Tuuuuut… Et il a éteint l’écran.

Publié dans Nouvelles

Commenter cet article

Le Cochon dingue 05/06/2008 12:51

Merci beaucoup, j'espère te revoir souvent par ici !

arpenteur 05/06/2008 11:08

je découvre ce blog grâce à zoridae et filaplomb, et je suis scotché par tes nouvelles. Je n'ai pas encore tout lu, mais ça ne saurait tarder.J'aime vraiment beaucoupMerci et continue

Le Cochon dingue 31/05/2008 16:22

Bonjour Soizig,Merci pour votre message, il me fait très plaisir !A très bientôt

soizig 31/05/2008 16:16

tres beau texte et beau portrais. je lis votre blog régulièrement depuis longtemps et j'avais envie de vous féliciter et vous remercier de me faire rire ou réfléchir enfins pour être bref et arrêter les violon MERCI :-)

Fabien 31/01/2008 09:44

Bon... Cool ! Cette nouvelle, plein d'optimisme !Je suis vraiment content pour ce Edouard qui est né à l'heure où il a éteint l'écran !...Hein ? Ah, bon, c'est pas dit ?Bon, ben, dans ce cas, paix à son âme.