Histoire d'amour n°5 par Dodue

Publié le par Le cochon dingue

Je voudrais d'abord remercier tous ceux qui se sont prêtés à l'exercice d'écriture "10 mots, une histoire".
Loin de la fête commerciale, vous avez fait de la St Valentin une fête pour tous les amoureux, les phoques, les vieux amants, les noblions, les pékinois et les couilles de Brice Hortefeux. Merci !

Voici la dernière histoire, écrite par Dodue, dont vous pouvez retrouver les textes sur Dodue de la plume.



Lothaire n’était pas sorti de chez lui depuis plusieurs jours, affaibli par une mauvaise gastro-entérite. La fraîcheur de la bise lui donna des frissons. Il allait marcher un peu. A son âge, il ne fallait pas se laisser gouverner par les petits bobos quotidiens.Tout à coup,  son pied trébucha sur des détritus entassés sur le trottoir. Il s’étala de tout son long, le nez dans la rigole putride qui traversait la ruelle.
« Monsieur ? »
Il leva son visage vers cette main secourable et c’est là qu’il la vit. Akissi. Même après tant d’années, elle gardait ses beaux yeux rieurs. 
« Lothaire, ce n’est pas possible ! ».
Elle l’aida à se relever.
« Viens prendre un petit remontant à la maison, j’habite juste un peu plus bas. »
Quel appartement étonnant; des masques africains, des reptiles empaillés et une multitude de photos ! Pendant que Akissi fouillait dans son bahut de cuisine, Lothaire ne put s’empêcher de s’approcher des cadres accrochés au mur. Une photo retint son attention, on y voyait une jeune femme jouant du mirliton à une otarie qui semblait danser.
« Ah tu regardes mes photos. Et toi qu’est-ce que tu as fait durant toutes ces années ? »
Lothaire resta évasif. Il n’avait pas vraiment envie de revenir sur sa triste vie mais ne voulait pas non plus lui raconter de balivernes. Elle posa deux verres sur la table, une bouteille de rhum et un citron vert coupé en deux.
« Allez à nos retrouvailles »
Ils vidèrent quelques verres. Elle se leva et sortit un pistolet à gaufres de son bahut.
« Tu reste dîner. Ce serait tout simple, je n’ai jamais su faire de tralala. »
Lothaire sourit.
« Bien sûr ».
Il y avait longtemps qu’il avait abandonné son train de vie nobiliaire.

Qui aurait pu imaginer qu’à plus de soixante-dix ans, il retrouverait la femme qu’il avait toujours aimée.

Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

Iyhel 16/02/2008 15:32

Ah nan mais de ce point de vue là, l'histoire de Chat d'Oc est encore pire...Hmm, comment dire... ça manque un tout petit peu de liant à mon goût, voilà.

Le cochon dingue 16/02/2008 14:08

Ton texte a la bonne longueur. Iyhel est sûrement déçu parce que tu l'as coupé juste au moment croustillant où il allait se passer plein de choses érotiques et torrides.

Dodue 16/02/2008 11:20

Pourtant je trouvais que j'avais fait long ? Je voulais même supprimer la dernière phrase.alors à quand le prochain jeu ?(Re : merci pour le lien)

Iyhel 15/02/2008 21:42

Ben à vrai dire, j'ai pas beaucoup d'inspiration en ce moment, donc j'ai même pas essayé. Donc rien à attendre de ma part, tu peux publier celle de Chat d'Oc...

Le cochon dingue 15/02/2008 21:14

Ok ok, j'accepte les copies des retardaires, mais à ce rythme on va fêter la St Valentin toute l'année !Tu n'as rien écrit Iyhel ? (tant qu'à faire, que je mette tout d'un coup).