Ingénieurs informaticiens sur la banquise

Publié le par Le cochon dingue

Tenir un blog, c'est vraiment un truc de branleurs. Je m'en rends bien compte maintenant. Avant je bossais de chez moi, je facturais à mes clients une journée de boulot alors que je ne travaillais que 2 heures. Le reste du temps, j'écrivais pour mon blog. On peut ainsi dire que les agences de pub de Paris contribuaient financièrement au développement de la littérature cochonnesque sur le web.
Mais depuis 1 mois, je suis à plein-temps dans une boîte qui crée des petits jeux en flash et il m'arrive quelque chose de tout à fait inédit : je suis obligée de bosser...  Impossible donc de me consacrer à mes articles.

Ici c'est la zone. In a galaxy so far away, derrière le périph, il n'y a plus d'espoir, on arrive à Boulogne Billancourt. Terminus, tout le monde descend.

Dans mon open space, la température avoisine les zéro. A croire qu'ils font un élevage d'ours polaires dans les bureaux. Je ne savais pas qu'il fallait être Inuit pour postuler et on ne m'avait pas prévenue non plus que je devrais tenir ma souris et taper sur mon clavier avec des moufles. C'est tout de suite moins pratique.
Quand j'arrive au stade où mes doigts sont si rigides que je pourrais casser des noix de coco avec, je file aux toilettes et je me réchauffe sous le Sèche-mains.
Le Sèche-mains est mon dieu absolu, je le bénis et je lui apporte des offrandes pour qu'il ne tombe jamais en panne.

Mon boss, un petit homme maigrelet qui prend son métier de capo très à coeur, épie et chronomètre tous mes déplacements.
- T'étais où ?
- Aux toilettes...
- Pendant 45 minutes ?
- j'ai les intestins fragiles.

Mes collègues (en T-shirt, ai-je besoin de le préciser) ont ouvert toutes les fenêtres et la neige se faufile dans la pièce, apportant une touche bucolique à la décoration intérieure. Mon siège et mon bureau sont ensevelis sous un monticule blanc, ça tombe bien j'avais toujours rêver de découvrir la banquise. Demain, j'apporterai mes skis.
Mon voisin me passe aimablement sa pelle pour que je puisse déblayer. Je m'attends à voir un pingouin passer, mais c'est juste mon chef avec son chronomètre qui me signale que je n'ai plus que 20 minutes pour réaliser 34 bannières animées.
- Brrrr... C'est pas tout ça mais je dois retourner aux toilettes !
- Quoi ? Mais tu viens juste de revenir.
- Hé oui... Intestins fragiles et demie-vessie !

Outre le fait que mes collègues m'appellent maintenant Petite vessie, l'ambiance est plutôt amicale. L'autre jour on a fait toute une fête, c'était trop chouette ! Imaginez donc, Xorwak a trouvé ce qui plantait dans sa programmation et maintenant son sudoku fonctionne très bien en flash (c'était à cause d'une erreur basique dans son actionscript...). On a même bu du jus d'orange pour célébrer la mise en ligne du sudoku géant ! Je vous jure, la vie au travail est vraiment trépidante.  On se plaint trop, on passe notre temps à râler, mais on oublie souvent ce qui fait le sens de l'existence : les vrais rapports humains. Parler html, ASP, XML, PHP, bases de données... Comparer SQL Serveur, Access et Oracle, tous autour du Sèche-mains, dans une farandole d'amitié, c'est autrement mieux que de rester bêtement seul chez soi à écrire des articles pour son blog...




Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

Cochon 28/01/2009 15:25

Oh, tu n'es pas un nouveau lecteur, qu'est-ce que je suis déçue...;-)Bisous

Thomas 28/01/2009 15:11

On se connait, je suis le papa du beau-filleuil de 2 2 :) Celui qui aime passer ses soirées chez les amis à tenter d'endormir son fils (sans succès) pour pouvoir aller enfin boire un peu. 

Cochon 28/01/2009 11:52

Aaaargh ! Un nouveau lecteur ! J'adore les nouveaux lecteurs (même si ce sont des ingénieurs informaticiens - nul n'est parfait).Thomas... On se connaît ?

Thomas 28/01/2009 10:49

Travaillant moi-même avec une cinquantaine d'autres ingés (et, surprise, en étant un moi-même), j'invite moi aussi Zarzuela à se méfier de ses a priori et généralisations un tantinet vexantes.Certains parmi nous font du sport, lisent et sortent, voire essaient même d'être des pères attentionnés. Plusieurs n'ont même pas été faire la queue pour avoir un iPhone avant tout le monde.Bon par contre pour la température, Cochon a tout juste. J'en sais quelque chose, mon bureau est juste à côté de la fenêtre, grande ouverte en janvier. Je rêve d'une bonne paire de mitaines.

Didier Goux 27/01/2009 19:37

Trois jours par semaine, c'est l'idéal : je fais ça depuis 25 ans...