Crise de panique à la manif

Publié le par Le cochon dingue



J'ai retrouvé Marie-Georges Profonde à la sortie du métro Oberkampf. Elle revenait de République.
- La place est complètement bouchée ! Il y a tellement de monde qu'ils ont décidé de couper la manif en deux. Il vaut mieux qu'on prenne l'itinéraire bis, on sera moins compressées.
- Ok, allons-y !

Marie-Georges paraissait anormalement détendue.
- Ca va ?
- Oui, très bien.
- T'es sûre ?
- Mais oui, pourquoi ?
- Avec tout ce monde ! Je croyais que t'étais agoraphobe, ochlophobe et hippopotomonstrosesquippedaliophobe ?
- Hippopoquoi ?
- C'est avoir peur des mots trop longs. J'aime bien prononcer ce nom, ça me donne l'impression d'être supérieurement intelligente.
- Pas mal. J'essaierai de le recaser dans un dîner mondain.
- Tu verras, tu feras sensation.
- C’est chouette, je ne pensais pas qu'on serait autant à défiler !
- Ce qui m'étonne encore plus c'est de te voir souriante et calme, alors que je m'attendais à te trouver prostrée dans un coin, en totale panique.
- C'est l'effet antidépresseur. Je ne ressens plus aucune émotion.
- Ah. C'est fâcheux.
- Bof, tu sais, tout m'est égal maintenant.
- Non, c'est surtout fâcheux pour moi ! Je pensais qu'il allait arriver plein de trucs à cette manif, que t'allais paniquer, frapper des gens, tomber dans les pommes, être piétinée, créer un mouvement de foule et que tout ça allait se terminer au journal de 20h sur TF1. Je suis très déçue.
- T'avais envie de passer sur TF1 ?
- J'avais surtout envie d'avoir quelque chose à écrire dans mon blog ! Mais il fait beau, l'ambiance est tranquille et sans agressivité, la promenade sympa, on va s'arrêter à Bastille pour manger des crêpes au chocolat et profiter du soleil. C'est nul, ça n'intéressera pas mes lecteurs. Le bonheur ne fait pas vendre, il faudrait vraiment qu'il se passe un truc sordide.
- Comme quoi ?
- Est-ce que tu pourrais crier "Vive Sarko !", juste pour voir ? Juste pour qu'on rigole un peu.
- Ca ne va pas ! J'ai pas envie de me faire lyncher et déchiqueter par une foule de syndicalistes en colère.
- Dommage... Faut vraiment que t’arrêtes les médocs, t’es beaucoup moins fun maintenant...

Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

Cochon 23/03/2009 14:03

Mlle Ciguë :Tu as raison, on fait vieux couple (d'autant plus qu'il n'y a même plus de sexe entre nous depuis très longtemps... Ca remonte aux années 70, si mes souvenirs sont bons...)Didier Goux : A qui le dites-vous ! Je suppose que si j'étais allée à la manif avec vous, vous auriez pu crier "Vive Sarkozy" sans faire autant de manières.

Didier Goux 21/03/2009 10:43

Très décevante, cette Marie-Georges. Je ne la connais pas, mais très décevante...

Mlle ciguë 20/03/2009 22:52

Je vous laisse entre vous. (vous faites un très joli vieux couple ;-)Cochon, il fallait bien que je trouve une victime à me mettre sous la feuille... Mais tu as un droit de réponse quand tu veux chez moi ;-)

marie-georges profonde 20/03/2009 19:45

Et bises mademoiselle Ciguë :)Cochon, je ne comprends pas, tu m'avais dit que tu adorais peindre des chatons ! En même temps, quand j'ai vu que tu t'appliquais à transformer le tien en loup-garou en porcelaine, j'aurais dû me douter que quelque chose n'allait pas. Passe au moins prendre un tilleul-menthe un de ces quatre, je te montrerai ma collection de santons de Provence en pâte à sel. On s'amusera bien, tu verras !

Cochon 20/03/2009 19:31

Disons que ta dernière soirée "peinture de chatons sur porcelaine" m'avait passablement ennuyée (à part le moment où ta voisine avait failli s'étouffer avec son dentier, ce qui avait mis un peu plus d'ambiance et d'action)...Et non, je n'ai pas été à la manif avec toi juste pour te voir faire un malaise. Même si j'aurais pu doubler mes stats grâce au récit épique de cette expérience. Hélas, tu pètes la forme...Melle Ciguë : Alors que je disais hier à Marie-Georges que j'aimais beaucoup ton blog, voilà comment je suis remerciée en retour...