Le Code des conventions

Publié le par Le cochon dingue

 

Géraldine Lerouët était en train de vider ses poubelles quand je l'ai croisée dans la cour de l'immeuble.
- Madame Cochon ! Je voulais justement m'entretenir avec vous. Vous avez enfreint la loi.
- Euh... S'il s'agit du tri sélectif, je m'en occupe la plupart du temps. Il est vrai qu'il m'est arrivé de jeter du plastique dans la poubelle verte, mais en général je fais attention.
- Je ne parle pas de ça, mais de ce que vous fabriquez chez vous. Je vois tout de ma fenêtre !
- Ah... C'est ennuyeux.
- Un tel comportement est passible d'amende, voire de prison.
- Vous savez, c'est beaucoup plus innocent que ça en a l'air. Nos soirées échangistes sado-maso déguisés en petits animaux des bois poursuivis par un chasseur aux seins nus siliconés n'ont lieu que très rarement. Vous ne nous dénoncerez pas, dîtes ?
- Arrêtez avec vos insanités. Revenons plutôt à ce que j'ai découvert : vous êtes graphiste freelance !
- Oui. Et alors ? Ce n'est ni un secret, ni une tare congénitale.
- Sauf que vous devez demander l'accord de la copropriété avant de pouvoir exercer un métier libéral chez vous.
- Je travaille devant mon ordinateur, je ne fais pas de bruit, je ne reçois aucun client chez moi, je ne dérange personne, alors je ne vois pas bien en quoi la copropriété est concernée.
- C'est la loi. Vous devez avoir notre accord. Pourquoi n'avez-vous pas fait votre demande à la dernière assemblée générale ?
- Vu la mesquinerie de certains voisins, je n'allais pas prendre le risque d'encaisser un refus.
- je vais être obligée d'en référer à qui de droit.
- Très bien... Ca ne m'étonne pas de votre part.
- Oh, vous pouvez protester, moi je ne fais que mon devoir d'honnête citoyenne. Qu'est-ce que vous venez d'acheter ? Une bande dessinée ?
- Oui pourquoi ? C'est aussi interdit par la loi ?
- Fabien Bertrand... Ce n'est pas cet auteur dissident qui critique le Code des conventions ?
- Tout à fait. Je peux vous prêter sa BD si vous le souhaitez...
- Sans façon ! Je me demande même comment elle a passé la censure du comité central.
- A bientôt, madame Lerouët.
- Restez ! Je n'en ai pas fini avec vous. Votre paillasson n'est toujours pas réglementaire. Il faut qu'il mesure 50cm de largeur sur 60cm de longueur, couleur taupe uniquement pour que ce soit assorti au chambranle des portes et à la boîte aux lettres. Quant à vos soirées échangistes...
- Oui oui, nous nous déguiserons en petits animaux des bois couleur taupe uniquement, pour être assortis aux fenêtres et surtout à la boîte aux lettres...

Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

Monsieur Poireau 11/05/2009 16:29

Elle a pourtant raison ! Aussi étrange que cela paraisse, si tu peux librement créer une activité libérale, il te faut tout de même l'autorisation écrite du proprio pour la pratiquer chez toi !Totalement crétin mais bon !:-))[Les déguisement de légumes sont-ils admis dans vos soirées ? :-)) ].

gautier 21/04/2009 18:41

Totalement agree avec zoool: ta voisine est une zoophile refoulée, ça saute aux yeux.

zoool 19/04/2009 18:21

Si ça se trouve elle n'attend que ça la voisine, venir dans dans tes folles soirées Cochon.

Dodue 16/04/2009 21:38

Nous sommes dans un Etat policier Cochon il faut s'y faire ! Peut-être que tu devrais inviter ta voisine à ta soirée de jeudi...quelques photos compromettantes peuvent arranger pas mal de choses ... Biz

Versions Célestes 13/04/2009 23:22

Bonsoir,Bien sûr, on peut se tutoyer! A bientôt.Versions Célestes