Les jolies courbes de l'intestin grêle

Publié le par Le cochon dingue

9h.
- A partir d'aujourd'hui vous travaillerez, mangerez et dormirez ici. Nous n'avons plus que 3 jours avant la mise en ligne du site alors il va falloir mettre le paquet pour terminer tous les schémas. Allez, on se motive les gars ! ON VA TOUT DECHIRER !!!
- OUI CHEF !!!!
- Cochon, je ne t'entends pas crier avec les autres.
- Mouais... On va tout déchirer...
- Ca manque d'enthousiasme.
- Dessiner un intestin grêle ne m'a jamais vraiment passionnée.
- Pourtant je t'ai donné le travail le plus intéressant. Peggy Sue se tape le pancréas alors qu'il n'y a rien de plus planplan.
- Si ça peut la rendre heureuse, je veux bien échanger mon intestin grêle contre son pancréas.
- Mais non, ça serait vraiment dommage pour toi, un intestin grêle c'est tellement sensuel. Ses courbes douces, ses arrondis parfaits, comme une larve affectueuse qui ne demande qu'à être caressée.
- Moi je vois juste un boudin visqueux qui s'entortille sur lui-même.
- Tu manques de poésie, c'est ça le problème.

12h 20
Peggy Sue a terminé son dessin de pancréas, de poumon, de vésicule biliaire, de côlon, de foie et j'en passe. Toute l'équipe se pâme devant son travail.

- Quel sens de la perspective, quelle maîtrise du tracé !
- C'est magnifique ! Tu as réussi à donner une intensité dramatique au duodénum.
- On dirait même que le coeur bat. Impressionnant ! Tu viens voir ça Cochon ? C'est du grand art !
- Et gnagnagna et gnagnagna....
- Qu'est-ce que tu dis ?
- Je dis que ça doit être extra ! Mais que j'ai mon intestin grêle à terminer.
- Plus la peine. Je l'ai aussi dessiné ! M'a lancé Peggy Sue de sa voix énervante de 1ère de la classe.
- Merci, c'est vraiment gentil de ta part...
- Je m'ennuyais. Comme j'avais déjà fini tous les organes, je me suis dit que j'allais t'aider.
- Que t'allais m'humilier, oui...
- Mais ton intestin grêle est sûrement plus abouti que le mien, vu que ça fait 5h que tu travailles dessus. Tu peux nous le montrer ?
- Euh, il n'est pas tout à fait au point.
- Je suis sûre que si.
- Non, ne venez pas, je n'ai pas terminé !
- Oh ! Mais c'est... un intestin d'alien en phase de digestion, qui est attaqué par des bactéries mangeuses de chair ?
- Hinhin ! Très drôle... Bon, c'est gentil de vous intéresser à mon travail, mais j'ai besoin de me concentrer sur mon dessin.
- Écoute Cochon, Peggy Sue en a déjà fait un vachement bien. On va le garder et toi tu vas passer à autre chose plus en accord avec tes capacités.
- Mais chef, il faut me laisser une chance !
- On n'a plus le temps là, désolé. Tu vas aider Peggy Sue à avancer sur la suite.

17h
- Cochon, tu peux m'apporter un autre café ?
- Bien sûr, madame. Avec ou sans sucre, madame ? Désirez-vous des petits gâteaux pour accompagner le café ? Ou peut-être un massage des cervicales, madame ?
- Arrête de m'appeler madame. Qu'est-ce que tu peux être susceptible ! Une graphiste qui ne sait même pas dessiner des intestins grêles devrait être heureuse d'être mon assistante.
- Oui madame.
- Juste un sucre dans le café, merci !





Publié dans Cochon en agence

Commenter cet article

Cochon 16/05/2009 21:11

Marie : mon dessin d'intestin grêle est un schéma scientifique qui sera la base d'études pour de nombreux élèves en médecine. Je sais, ça peut surprendre, mais les intestins ont vraiment cette couleur rose. Les pois bleus, c'est quand ils souffrent d'hémochromatose (excès de fer dans le sang). Vous voyez, tout est extrêmement scientifique !Sarah : Non, je n'ai pas été humiliée. Du tout...Enfin, est-ce que devoir pratiquer un massage des orteils à sa collègue peut être vraiment considéré comme une humiliation ? Après tout, ses pieds était propres, ça aurait pu être pire...Iyhel : Le ténia sera le héros de ma prochaine histoire, promis ! (ça c'est du challenge !)Marie-Georges : Son duodénum n'avait aucune intensité dramatique, il avait juste l'air apathique d'un figurant blasé et alcoolique qui jouerait depuis 15 ans dans Derrick. Monsieur Poireau : En fait tu as tout à fait raison. Je devrais la laisser tranquillement faire tout le boulot. J'aurais plus de temps pour faire des tests débiles sur facebook (d'ailleurs, vous saviez que Marie-Georges est Chucky, la poupée diabolique ? Et moi dans une autre vie j'étais un fromage hollandais)(si Facebook le dit, on ne va pas le remettre en question).

Monsieur Poireau 16/05/2009 18:17

C'est énervant ces gens qui savent tout mieux faire. Dans le fond, peut-être faut-il avoir l'intelligence de leur laisser tout le boulot et de se la couler douce !:-))

Marie-Georges Profonde 16/05/2009 14:01

L'intensité dramatique du duodenum, ahahahah ! Je suis bidonnée devant ton billet !

Iyhel 14/05/2009 10:11

Après le solitaire, l'intestin... c'est vrai que ça sent le ténia...

sarah 13/05/2009 23:30

Ah oui... l'humiliation sur son lieu de travail... bon, mais dis toi que ça arrive à n'importe qui et à propos de n'importe quoi... ma Peggy Sue à moi était un petit brun tatoué, et au lieu d'un intestin grèle, la tragectoire d'une paire de pupilles, du bas de l'oeil vers le haut. Hé ouai... j'en ai encore des suheurs froides. Le cauchemard, la honte TOTALE.