Super gloss me

Publié le par Le cochon dingue

Vendredi matin 11h20. Grasse mat bien méritée, je viens juste de finir un contrat de deux semaines dans une agence. Comme je suis une fille sérieuse (des fois) et que je n’ai pas de boulot prévu pour la semaine qui vient, je vais envoyer un petit mail, histoire de rappeler que j’existe et que je suis la graphiste la plus douée sur le marché à des tarifs défiants toute concurrence, pour un travail d’une qualité irréprochable (sourire ultra brite).

12h40 j’envoie donc un mail aux webagency que je connais : « Bonjour, je suis libre en ce moment, si vous avez du boulot, je suis open  » (c'est succint mais efficace)

12h41. Magalie de l'agence "biiiiiip" m'appelle.
- Salut, j’ai un travail pour toi, pour le projet de la nouvelle crème gloss
- Très bien, pour lundi ?
- Non, pour maintenant
- Maintenant tout de suite ?
- Oui, immédiatement, si tu viens, tu nous sauveras la vie
- C’est que… (comment lui dire que je suis encore en pyjama, que je m’apprêtais justement à regarder le dernier épisode crucial de la saison 1 de nip/tuck et que je n’ai pas envie de me taper 1h de trajet…). Euh, à 14h30, ça te va ?
- Non, c’est urgent, 14h au plus tard.

14h02 - Agence de pub à la Défense
Stéphanie la commerciale, qui doit me briefer sur la créa, m’explique que je suis la 10eme personne à travailler sur la maquette du site. Qu’il y a eu 25 versions pour la page d’accueil et que le client les a toutes rejetées. Ma mission si je l’accepte (pourquoi j’ai accepté ?!!!) c’est de créer une 26eme version avant 18h. Et bien sûr, il faut que ce soit la bonne… Il ne me reste plus que 3h58…
Je me hasarde : Et pourrais-tu me dire pourquoi le client n’a pas aimé les autres versions ?
- Pas assez whaouh
- Whaouh ?
- Oui, whaouh. Tu vois, quoi.
- Non, pas vraiment… Tu n’aurais pas un terme encore plus général ?
- Subliiiiime, si tu préfères. Putain, ça fait une heure que j’attends ma bouffe, ils ne m’ont toujours pas livrée !
- Mais, attends, tu ne pourrais pas être plus précise ?
- Tu trouveras tous les éléments sur le réseau Euclide. Tout est dans le dossier Euclide/projet/cremeLO06/XXBB1968 /78OP_ZER_CASTING_CREME_GLOSS/YT/9670125/02_060424crea.
Tu vas devoir speeder, le rendu est dans 4h. Enfin, moi, je m’en fous, j’ai fini mon boulot, je suis presque en week end. Au fait, bonne chaaance !

14h27 – ils m’ont donné un poste
J’entre mon mot identifiant et mon mot de passe : da85opnx.
Mot de passe invalide. Manquait plus que ça…

14h48- Trouver le bon réseau, Thalès, Pythagore, Platon, Verlaine (cherchez l’intrus…) et Euclide.
Et ne pas confondre le dossier YT/9670125/02_060424crea avec les 70 autres YT/9670…, ça serait vraiment dommage, surtout qu’il ne me reste plus que… (vite, la calculatrice) que 3h12 !

Dans le dossier il y a les 37 créas mélangées et nommées n’importe comment. Damien_home_prod7 ; isabelle_creme_essai52_3_V2 et ainsi de suite…
Pour ne pas changer leurs bonnes habitudes, je décide juste pour le fun d’appeler mon fichier 18_MPJ_ZX_version25549FTEPK. Petite vengeance…

15h32 : Jean-Mi, le directeur de créa vient me voir. Avec ses petites lunettes, ses cheveux plaqués en arrière et son tshirt collé à ses tétons, il se la pète un peu « je suis DC dans une grande agence de pub ».
Il me montre les maquettes qu’il a faites et m’explique ce que le client aime graphiquement.

16h : Cette chère Stéphanie vient prendre des nouvelles et critiquer au passage.
« Je trouve, tu vois, que l’effet whaouh n’y est pas assez. Moi, quand j’arrive sur cette page, je ne sais pas où je suis, tu vois quoi ? C’est quand même le lancement de la crème super casting gloss ! Pas n’importe quoi, pour une vraie couleur-soin, sans ammoniaque, aux reflets brillants, avec une couverture optimale des cheveux blancs ! »

16h07 : Stéphanie s’est trouvé une copine. Elles adorent parler derrière mon siège : c’est pas assez glamour, non ? Moi je préférais la version 16 et toi ? Chais pas. Blablabla… Je dois aller à mon plan’s ,blablabla, ils m’ont bookée sur BNP, relou…

16h25 : Jean-Mi se ramène. « Alors ? Comment ça se passe ? » J’explose : « J’ai pas fini ! » (c’est pas salon de thé ici, j’ai plus que1h35 devant moi, faut pas déconner !). Jean-Mi repart.

16h40 : Stéphanie mastique un chewing gum à côté de moi. Surtout rester concentrée…
- T’as vu le doc que je t’ai fait ?
- Quel doc ?
- Le power point, bien sûr ! C’est un récap avec les specs pour t’aider.
- Non, je ne l’ai pas vu. C’est celui-là ?
- Mais non. T’es pas dans le bon dossier. Il faut aller dans WR/XBB196/9670125_txt/01_05_06/060428casting_v25.ppt
- Mais bien sûr, c’est tellement évident !
J’ouvre le fichier. C’est un graphique hyper dépouillé avec un carré et un rectangle, sans annotations.
- Et à part l’œuvre d’un cubiste minimaliste au bord de la dépression, c’est sensé représenter quoi au juste ?
- Attends, je fais ça pour t’aider, après si tu n’arrives à voir plus loin que mon schéma, c’est ton problème. Je ne suis pas là pour faire le graphisme à ta place.

17h : Personne à l’horizon, miracle. Il faut que j’avance. Plus qu’une heure. Sans mon Narta, c’est la cata ! Que personne ne m’approche.


17h16 : jean-Mi est subjugué par ma maquette subliiiimement whaouh :
« Ah c’est bien ce que tu as fait ! Moi, je changerai juste ça, et après, ce sera nickel ! »
Finalement, il est bien, ce mec ! Me dis-je avec un grand sourire de contentement. J’aime qu’on me flatte !

17h38 : Ca y est ! J’ai fini la page et je me suis bien débrouillée, le résultat est plutôt réussi. J’appelle jean-Mi, il a l’air satisfait. Il me félicite, puis l’air de rien, me dit :
« Ah oui, tu sais, moi aussi j’avais fait une maquette, regarde. » Il ouvre un fichier. « Je ne voulais pas te la montrer. En fait, j’ai décidé que c’est ma maquette qu’on enverrait au client ! »
Je ne dis rien, je cherche la caméra cachée. Arrête de te planquer Marcel Béliveau, je sais bien qu’on est dans surprise sur prise !
Non ? Bon…Alors il faudra vraiment qu’on m’explique qu’est-ce que je fous là et pourquoi ils m’ont appelée s’ils avaient déjà quelque chose à envoyer.
Jean-Mi enchaîne : Mais j’aime bien ce petit élément de ta créa, alors tu vas le prendre et le coller dans la mienne.

18h Présentation de la page d’accueil devant toute l’équipe
Jean-Mi montre son oeuvre, il est très fier de lui, il s’attire toute la gloire et moi je suis une petite crotte posée sur mon siège. Il m’énerve… Les autres discutent, c’est la fin de la semaine, ils ont organisé un pot et les bières circulent.
Il y a un paquet de bonbons haribo sur la table, je mange pour oublier mon chagrin. Personne ne fait attention à moi, ils sont tous concentrés sur la maquette de jean-mi. Petit moment de solitude…

18h30 Je rentre chez moi
Après tout, ce n’est pas bien grave, je suis payée. C’est ce que je pense pour ne pas m’énerver :
Je suis payée, je suis payée, je suis payée, je suis très très bien payée.
La reconnaissance viendra une autre fois...

Publié dans Cochon en agence

Commenter cet article