La vie acrobatique de Clintisse Wood

Publié le par Le cochon dingue

Dans un lent mouvement du postérieur, les jambes arquées, les sourcils froncés et les doigts s'enfonçant profondément dans les accoudoirs, Clintisse s'est soulevée et a quitté son fauteuil roulant. Depuis son dernier duel qui avait tourné au cauchemar, Clintisse était immobilisée, incapable de poser un pied à terre. Elle avait affronté le DVD "Brûler les graisses pour les nuls" et "Brûler les graisses pour les nuls" avait gagné.
Au moment le plus crucial, c'est-à-dire à la 3ème minute du dvd, quand l'échauffement est terminé et que la voix off conseille aux femmes de plus de 75 ans de faire une pause, Clintisse s'était retrouvée la jambe bloquée en l'air dans une position assez incongrue, que même Raoulankorosi célèbre contorsionniste indien n'aurait jamais tentée.

- Cochon, tu écris quoi ? Me demande Betty.
- J'écris ma vie en Clintisse Wood. D'ailleurs, est-ce que tu comprends le jeu de mots : Clintisse Wood / Clint Eastwood ?

Betty me regarde comme si je parlais le dialecte d'une colonie extraterrestre basée dans le système Alpha du Centaure.

- Ok, laisse tomber...
- Tu veux que je t'accompagne quelque part sur ton fauteuil à roulettes ?
- Merci mais je ne suis plus handicapée. Comme tu as pu le constater, je peux marcher normalement et...
- Et courir ?
- Oui, je pourrais courir. Mais je ne le fais pas. Tu vois, il y a beaucoup de choses totalement absurdes dans la vie, et courir en est une.
- Ché chur.
- Betty, tu peux enlever ton masque ? Je ne comprends rien à ce que tu dis.
- Non. La grippe A ne passera pas par moi.
- Tu ne risques rien. Je ne suis pas malade et encore moins contagieuse, je m'étais juste bloqué la jambe ! Tu es en train d'étouffer sous ton masque et ta combinaison en plastique. Sans compter que tu m'asphyxies avec ton odeur de crapaud fermenté.
- Tu ne comprends pas ! J'ai vu trop de gens crever à cause de cette grippe.
- Ah bon ? Tu connaissais des victimes du virus ?
- Oui... Fil... Filip Nikolic.
- Je ne savais pas que tu avais perdu un proche. C'était ton ami ?
- Mais non, c'était un des chanteurs des 2be3, mon boysband préféré.
- Ah... Lui... Je croyais qu'il était mort suite à une prise de somnifères.
- C'est ce qu'ils disent ! Comme pour Michael Jackson ! Tu ne trouves pas ça louche ? Et Sim alors ? Et Patrick Swayze ? Ils sont partis quasiment en même temps dans des circonstances mystérieuses. Les gouvernements nous cachent la vérité sur leurs décès.
- En fait ils avaient le virus H1N1 ! Et donc il s'agirait d'un méga complot mondial visant à minimiser l'ampleur de la pandémie. Mais il me semble que c'est plutôt le contraire qui est en train de se passer, non ?
- Je vois. Toi aussi, tu es des leurs !

Betty s'est levée, a saisi son paquet de clopes entre ses moufles et elle est sortie, me lançant un regard hargneux qui semblait dire "viens te battre si t'es une femme !".

Et voilà comment Clintisse Wood, à peine remise de sa blessure, a été provoquée en duel par son ennemi de toujours, Lee Van Cleef, vêtu d'une combinaison antibactérienne et de moufles virucide conforme à la norme NF-EN-1500 (mais pas très pratique pour dégainer son colt). Alors, d'un pas décidé mais un peu douloureux, Clintisse s'est levée pour affronter son destin.



Publié dans Cochon en agence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cochon 22/09/2009 09:58

Non, moi je fais ma rebelle. Je me mouche dans mes doigts, je ne me lave pas les mains, j'embrasse le plus de monde possible, je fais exprès de tousser dans le métro pour avoir plus de place autour de moi, je lèche le single des 2be3 en espérant qu'il contienne le virus de la grippe A (inoculé par la coalition des gouvernements occidentaux dans tous les cd de Michael Jackson et des 2be3). Mais je ne vois toujours rien venir...

Francis 21/09/2009 21:52

Jésus Marie Joseph, sois prudente Clintisse.Et n'oublie pas de désinfecter ton single des 2be3 et de La Chemise Grise après usage.