On ira, où tu voudras quand tu voudras...

Publié le par Le cochon dingue

La responsable du traffic, qui s'occupe d'engager des freelances (donc de me proposer du boulot) est venue dans mon bureau.
Elle : On a reçu un mail d'un commercial sur ton travail, je voulais te le montrer...
Moi : Gloups...
Quel est le pleutre de commercial, ce vil corbac, qui a osé me délationner fourbement par mail anonyme, à la personne la plus importante de la boîte.
- C'est Stevon qui nous a écrit , voici ce qu'il nous dit :

Bonjour,
Je voulais vous parler du travail de Cochon,
- qualité
- sérieux
- rapidité
- disponibilité

- toujours souriante
- agréable
- intelligente
Un vrai plaisir de bosser avec elle.
Merci !

Oh, mazette ! Tant d'émotions et de béatitude. La chef du traffic enchaîne : C'est très rare qu'un commercial s'exprime ainsi à propos d'un graphiste, tu devrais garder ce mail !
- oh, oui, oui, oui donne-le moi, je vais l'encadrer !
Elle me tend le papier, que je relis avec amour.

Stevon est repassé plus tard me donner des modifs.
Oh, Stevon ! Tu es là, grand fou, toi tu m'as comprise, tu sais que j'aime qu'on me flatte. Juste un petit oubli sans doute, mais tu n'as pas mentionné que j'étais belle, très belle, merveilleuse... Quoi, tu quoi ? Tu veux que ça reste professionnel ? Mais C'EST professionnel, ducon ! Va t'en, Stevon, tu m'as beaucoup déçue Stevon, tu ne comprends rien aux femmes !

Publié dans Cochon en agence

Commenter cet article

magic 22/11/2006 13:48

Hé, vous en avez oublié plein : Eviscération, lacération, mastication, putréfaction… que du bon !
 

Et sinon, c’est quand le prochain poème ?
 

 

JNo 22/11/2006 12:18

J'ai passé la nuit (mauvais, puisque vous me le demandez) à imaginer les deux autres poème du cochon jeune. Je n'ai trouvé que le début à chaque fois. J'attends la suite avec impatience.

On doit tous mourir
C'est pas nul c'est pire
...

La guerre c'est horrible
quand t'es pris pour cible
...

Ah bon dis don ? 22/11/2006 00:52

Félicitation, très jolie rime en "on".

2 2 21/11/2006 22:36

z'avez pas bientôt fini de faire les cons ?

le bon cochon 21/11/2006 19:13

non, c'était une erreur d'inattention, et puis j'étais encore au biberon quand j'ai écrit ma composition que j'ai retrouvée à l'occasion dans un carton quand j'ai rangé mon boxon après l'innondation du cabanon de tonton. Voyons mon bon ginon, j'adore les rimes en on, c'est une syllabe qui me bouleverse au delà des mo(n)ts.Si je rêve de morpions, scorpions, lacération, invasion de moucherons, de moutons mutants, de pigeons sans troncs, je te tiendrais pour unique responsable de cette fixation.