Avant, j'étais myope, mais ça c'était avant

Publié le par Le cochon dingue


- L'opération de la myopie est totalement indolore, vous ne sentirez rien, me dit-il.
- Vraiment ? Parce que vous savez, je suis une chochotte. Déjà les gouttes anesthésiantes que vous venez de me mettre, me piquent un peu les yeux, alors me faire découper et soulever la cornée puis raboter l'œil au laser...
- Restez concentrée et regardez fixement le point rouge en face de vous.
- Et si jamais je regarde à gauche ou à droite, qu'est-ce qui se passe ?
- Vous ne regarderez pas à gauche ou à droite, m'assure le chirurgien.
- Oui, mais si par exemple je sens une araignée qui glisse sur mes cheveux et qui remonte jusqu'à mon oreille et alors j'ai envie d'hurler... Je n'ai rien contre les araignées, mais quand même quoi, si c'est une bien grosse velue, bref si je regarde à gauche ou à droite, qu'est-ce qui se passe ?
- Fixez toujours le point rouge.

S'il y a bien quelque chose que je déteste chez les médecins, c'est quand ils se veulent rassurants et esquivent les questions. Je suis obligée de me faire les réponses toute seule : si je bouge d'un millimètre, le laser me transperce l'œil. Et peut-être que mon nez aussi sera touché. J'imagine bien le reste de ma vie.

"Avant, j'étais myope. Mais ça c'était avant. Maintenant je suis borgne et sans nez."

Finalement, l'opération s'est bien passée.
C'est fou ces gens qui appréhendent alors que ce n'est qu'une opération de routine. Vraiment pas de quoi en faire un plat. Ensuite il suffit juste de faire attention, de ne pas se frotter les yeux par exemple, parce que tant que le volet cornéen n'est pas cicatrisé, il peut se déplacer.
Un matin, mal réveillé, tu te frottes les yeux sous la douche, tu ne fais pas gaffe et ton volet cornéen tombe à l'eau.

J'ai demandé à mon chirurgien ce qui se passerait si je perdais un bout d'œil aspiré par le siphon de la baignoire.

- Vous mettez vos coques sur les yeux et le volet cornéen restera en place.
- Oui, mais si jamais...
- Avec les coques vous ne risquez rien.

Putain mais ça t'arrive de répondre aux questions de tes patients, bordel !

Avant de me faire opérer par ce chirurgien, j'étais allée en voir un autre, qui paraissait très renommé (en fait il était surtout très visible grâce à son site internet avec un méga forum sur l'opération de la myopie).

Le type, extrêmement désagréable et imbus de sa personne me fait un topo de toutes les complications liées à une opération de la myopie : dédoublement d'images, perte de contraste, halos et j'en passe.
- Et c'est quoi votre taux d'échecs ?
Il me dévisage, comme si ma question était totalement incongrue. L'échec, lui, il ne connaît pas.

Puis il me montre une grille tarifaire avec une première opération basique avec matériel naze (déjà assez chère), vient ensuite l'opération basique avec bon matériel (très chère), et enfin l'opération top du top que même les aviateurs du monde entier viennent chez lui (hors de prix).

Et il me fait : vous préférez quelle opération, la basique ou la sur-mesure ? Vous préférez voir correctement, sans plus, parce que vous aurez voulu faire quelques économies et qu'après tout, vos yeux ne sont pas très importants et que vous pouvez vous contenter du minimum ? Ou voir comme un aigle à longue distance, dans le noir, en haute définition et avec un contraste parfait ?

Ouais, tu préfères quoi : Etre super Jaimie et repérer un moustique qui se balade sur le bras de l'homme qui valait 3 milliards à 15000 kilomètres de là ou être une taupe et te cogner contre les murs ?

Ou dans le même genre : tu préfères être beau riche intelligent ou moche pauvre et bête ?

Et bien moi j'ai préféré aller voir un autre chirurgien. Celui qui ne répond jamais à mes questions.

Et aujourd'hui, un mois après l'opération, alors que je vois toujours un peu flou, je lui demande
- C'est grave docteur ? C'est dû à quoi ?
- A la fatigue oculaire, peut-être. On se revoit en septembre, à ce moment-là j'aviserai et s'il reste un peu de myopie, je vous réopère.

Vous me quoi ? Nooooooooooooooooooooooooooonnnnn.....


Publié dans Cochon dingue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Passion 30/07/2014 06:13


Très chouette façon de raconter tes mésaventures...
Ma nièce (30 ans) a été opérée au laser l'an passé, d'une très sévère myopie qu'elle taînait depuis sa naissance.... elle a du avoir affaire au premier médecin que tu as consulté, car elle a vu
clair tout de suite!!! pour elle ce fut une réussite totale et immédiate


J'ai une aminaute qui a des soucis avec une opération occulaire et un même style pour les raconter... je vais lui conseiller ton article


Cordialement

KosmoZ 24/07/2014 19:53


J'adore ton texte, comme d'habitude. Les yeux c'est flippant. Perso j'ai été opéré pour un strabisme divergent et j'étais quelque peu crispé. Pour pas dire que j'avais la trouille.

Cochon 08/07/2014 16:43


Tu as bien raison, garde tes lunettes ! Moi j'avais l'impression de devenir quasiment aveugle avec ma myopie. Je ne supportais plus mes lentilles et mes lunettes me donnaient l'air d'Harry
Potter. Tu me diras, il vaut mieux ressembler à Harry Potter que de perdre ses yeux suite à une opération ratée...
J'ai sous-estimé l'angoisse de l'attente de la stabilisation de la vision. C'est très long et il n'y a aucune certitude que l'opération ait bien marché.
Je suis allée sur des forums (ce que je n'avais pas fait avant mon opération pour ne pas stresser davantage) et j'ai lu des témoignages vraiment flippants, du genre :
Le chirurgien : c'est bien, vous avez 10/10 à vos deux yeux !
Le patient : Peut-être, mais vous pouvez m'expliquer pourquoi je vous vois double ?
- Ce que je sais, c'est que vous avez 10/10, vous n'êtes plus myope.
- D'accord, mais je vois double.
- Oui, mais vous n'êtes plus myope.

Je crois que si j'avais lu ça avant, jamais je ne me serais lancée.

Sophie 08/07/2014 14:17


Moi, j'aime bien mes lunettes en fait !