Quelque part dans le monde, un spam m'aimait (belle année 2013 !)

Publié le par Le cochon dingue

Hier soir il s’est passé un truc surréaliste. Je n’ai reçu aucun message me souhaitant la bonne année. Mais vraiment aucun. Bon, moi non plus je n’en ai envoyé à personne, mais c’est normal, j’étais sous le coup du constat terrible d’une impopularité que je n’avais jusqu’alors pas appréhendée (non pas que les années précédentes, j’avais été adulée par les foules, mais presque).

Je passais la soirée du réveillon avec 5 amis. Je leur ai intimé l’ordre de m’envoyer des textos, histoire que je me sente un peu moins seule au monde. Le couteau à fromages sous la gorge, ils se sont exécutés.
Ah ! Merci ! Vous, vous êtes de vrais potos !
L’un d’eux m’a écrit un long message, divisé en petits bouts, un sms par mot. Je les ai reçus dans le désordre, à 20 minutes d’intervalle chacun. A chaque fois que mon portable vibrait, je me précipitais dessus, mais ce n’était pas un nouvel ami, c’était juste un nouveau mot qui arrivait. A 2h du matin, j’avais reçu : et, avec, bonheur, tu, beaucoup et santé.

A 3h, quand mon portable a de nouveau vibré, je m’attendais à recevoir la suite du puzzle à recomposer, mais cette fois j’ai eu un vrai message :

« Belle, belle année 2013. Un ami »

Un inconnu m’avait écrit !

Le numéro n’était pas masqué mais il ne me disait rien. Quelqu’un pensait à moi, c’était déjà ça. En même temps, ça pouvait être n’importe qui, un grand timide, un type qui composait des numéros au hasard parce que lui non plus n’avait pas d’amis, un serial killer à la recherche d’une prochaine victime ou plus probablement un spam.

J’ai cogité pendant une heure. Puis une fois la soirée terminée, après avoir remercié nos hôtes et regagné la voiture, j’ai recherché sur internet à qui appartenait le fameux numéro de téléphone. C'était en fait celui de l’ami qui nous avait invités...

Damned, ça ne comptait pas vraiment puisque je l’avais menacé des pires sévices s’il ne m’écrivait pas un mot.
Il n’y avait donc pas d’inconnu au sms…
Pourtant, la seule idée que quelqu'un (ou quelque chose) ait pensé à moi, m’avait réconfortée. Même si ce type était un taré. Même si c’était juste un spam. Peu importait. J’avais vécu une heure avec un espoir fou : quelque part dans le monde, un spam m’aimait.

Malgré cette amère déception, je ne serai pas rancunière. Alors je vous souhaite à tous une très très belle année 2013, à vous mes proches, mes lecteurs, aux inconnus qui tombent sur ce blog par hasard, et même aux robots Google qui passent par ici.

Avec toute mon affection.

Une amie

Publié dans Cochon dingue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cochon 12/01/2013 20:25


Je ne sais pas si 2013 sera l'année de la baise, mais j'aimerais beaucoup que ce soit l'année du pèze (et mon banquier aussi)...

Zoooool 07/01/2013 20:22


Coucou Cochon, même si je ne t'ai pas envoyé de SMS j'ai pensé trés fort à toi.


Et pour les pessimistes fin de l'année 2012 année de la loose, bienvenue 2013 année de la b.... je laisse votre imagination faire son oeuvre...


Bonne année Cochon et à toute ta tribu. Gros bisous

Cochon 02/01/2013 22:07


Encore des voeux, encore des voeux... On voit bien que t'en as pas été privé, toi ! Mais pense un peu aux défavorisés qui n'ont pas le moindre texto de bonne année à se mettre sous la dent.
Privilégié ! ;)
Bonne année à toi aussi, KosmoZ !

KosmoZ 02/01/2013 21:22


Bah! Encore une nouvelle année! Bah! Encore des voeux! Beurk! Bon, puisqu'on a un couteau à fromages sous la gorge ... Bonne année 2013 à toi Cochon, garde-toi des vents mauvais. (°_°) Moi
z'aussi j'ai fait un bonhomme.

Cochon 02/01/2013 15:09


Marie : Ca fait plaisir de retrouver ses anciens lecteurs ! (certes, je les retrouverais plus souvent, si j'écrivais plus régulièrement, c'est sûr ;) )
Mme Grosbois : Merci beaucoup ! Tous mes voeux de petits mais aussi de grands bonheurs (soyons fous) pour cette nouvelle année !