Une tête de lard en entrée

Publié le par Le cochon dingue

Restaurant de hamburgers "Breakfast in America", Paris 5.

- Bonsoir, est-ce que vous auriez une table pour 6 ?
- Oui, mais je vois que vous n’êtes que 4.
- Les 2 autres arriveront un peu plus tard.
- Alors je ne peux pas vous installer. Il faut que vous soyez tous là.
- Pourquoi ? On peut consommer en les attendant, si c’est ça le problème.
- Je ne peux pas vous donner une table de 6, tant que vous n’êtes que 4. C’est une question de place.
- Pourtant votre restaurant est à moitié vide…
- Pour le moment. Mais les clients commencent à arriver. D’ailleurs excusez-moi,  bonsoir mesdames, je suis à vous tout de suite ! Quant à vous, si vous pouviez attendre vos amis dehors, là vous bloquez le passage.

On sort donc, un peu abasourdis.
- Si les plats sont aussi infects que l’accueil, ça promet...
- Tout ça pour bouffer des hamburgers. Je vous avais bien dit qu’on aurait dû se faire un macdo.
- On peut changer de lieu de rendez-vous.
- Non, les autres sont injoignables. Pfff… je commence vraiment à fatiguer.
- T’as des contractions ?
- Non. Enfin, pas encore…
- Je crois qu’il n’a pas vu que tu étais enceinte.
- Tu parles… Mon ventre me précède de 2 mètres. Faudrait vraiment être bigleux pour passer à côté.
- C’est pas normal, il aurait dû te proposer de t’asseoir. Allez viens, on y retourne.

Dans le restaurant.
- Excusez-nous monsieur, ça fait 20 minutes qu’on attend dehors et...
- Je vous ai déjà dit non.
-  Mon amie est enceinte, elle doit accoucher cette semaine. Vous voulez qu’elle perde les eaux sur le trottoir à force de rester plantée là ? Vous pourriez au moins lui laisser une chaise, qu’elle s’asseye dans un coin.
- Non. Ce n’est pas mon problème.

Il n’y avait pas grand-chose à ajouter. J’aurais pu me tordre le ventre, simuler des contractions, hurler de douleur devant cette tête de con et tous les clients médusés. J’aurais aimé perdre les eaux dans l’entrée, pour bien bloquer le passage. Déverser des litres de sang pour que les gens dégueulent leurs steacks tartares. Ouais je sais, je suis un peu gore quand je suis énervée, et là franchement, je l’étais. Mais dans une parfaite maîtrise de moi-même sans doute due à une éducation qui (malheureusement) m’empêche de cracher à la gueule et d’insulter toutes les têtes de lard que je croise, je lui ai juste tourné le dos et nous sommes sortis, mes amis, mon ventre et moi, comme des princes.

Donc, pour ceux qui ont des tendances maso et qui aiment se faire traiter comme des chiens, le resto c’est le "Breakfast in America" 17 rue des Ecoles paris 5ème.
Bon appétit !

 

Publié dans Cochon dingue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KosmoZ 21/06/2011 15:47



En plus Cochon, avec ton gros ventre, il te fallait au moins une table pour 8.


 


Bon okay je sors --------->



Cochon 16/06/2011 11:44



Ou alors je pensais à quelque chose de plus pernicieux. Y aller régulièrement les samedis soirs avec des gens qui pètent, rotent, puent (la liste n'est pas exhaustive), ou qui crient : "AAAAHHH,
UN CAFARD DANS MON ASSIETTE !!!" ou "Mais si ! je t'avais bien dit que c'était dans ce resto que le type qui est mort avait chopé LA bactérie !"



Fabien 15/06/2011 23:25



Ok, j'ai noté l'adresse, je vais me faire la vitrine... Et à la grecque avec trois pavés dans le carreau, siouplé !