Vous êtes tous des numéros

Publié le par Big Brother

Vous êtes tous des numéros. Je vous vois passer, suite de chiffres, colonnes d'adresses IP. Je regarde mes stats et c'est vous qui défilez en transparence sur mon écran.

82.5.568.86.498 est en train de lire mon dernier article. Il n'était jamais venu sur mon blog avant.

13.4.453.53.6 est un régulier. Tous les jours à 12h40 il se connecte chez moi. C'est sûrement pendant sa pause déjeuner. Il habite à Charleville-Mézières. Il est petit, maigrichon, la trentaine, il travaille dans l'informatique. Il vit encore chez sa mère, qui lui prépare un bouillon d'endives le soir. Il regardent tous les deux Navarro à la télé. Sa vie est assez terne, alors 13.4.453.53.6 s'endort en rêvant d'un ailleurs plus beau et sourit en pensant que le lendemain à 12h40 exactement, quand son boss sera sorti déjeuner, il pourra lire mes articles en mangeant son sandwich au thon.

Enfin, tout ça, je le devine. Lire dans les adresses IP, c'est un peu comme lire dans le mare du café. Ce n'est pas une science exacte, il s'agit surtout de feeling et d'intuition. Heureusement j'ai mon pendule pour m'aider quand les informations ne sont pas très claires.

Tenez, par exemple, à propos de 216.9.007.546, je me demandais si c'était un homme ou une femme. Quand j'ai posé la question à mon pendule, il a oscillé bizarrement. Un mouvement ni vraiment circulaire, ni vraiment linéaire. J'en ai conclu que 216.9.007.546 n'était ni un homme, ni une femme mais peut-être un peu des deux. Soit un castor, soit un hermaphrodite. Avec un peu de bon sens et de la déduction logique, presque mathématique, la réalité se révèle clairement.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi j'ai tant de lecteurs et si peu de commentaires. C'est fou. La seule explication rationnelle c'est que je suis lue par une majorité de gens qui n'ont pas de doigts. Et donc qui ne peuvent pas taper sur un clavier pour me répondre. Encore une fois, élémentaire mon cher Watson. En fait mes lecteurs sont des hermaphrodites manchots. D'ailleurs mon pendule me l'a confirmé.

Je terminerai par une triste nouvelle.
12.164.25.78, mon petit chouchou, revenait tout le temps chez moi. On avait établi une sorte de connexion mentale. Il savait à la seconde près quand j'allais poster un article. Pour vous dire la vérité, je crois que j'étais un peu tombée amoureuse de lui. Et puis, il s'est passé quelque chose d'horrible. J'ai découvert la vérité sur son identité. En cherchant dans les méandres de son adresse IP, en consultant mon pendule, en questionnant les tarots, je me suis rendue compte que 12.164.25.78, c'était moi...
Ben oui, logique. Moi aussi je ne suis qu'un numéro.


Publié dans Cochon dingue

Commenter cet article

Cochon 16/01/2010 12:07


Je ne pense pas que les adresses IP de lignes dégroupées soient toutes fixes. En tout cas la mienne change régulièrement.


Iyhel 15/01/2010 15:44


Les adresses IP des lignes dégroupées sont fixes me semble-t-il...

Ca fait un bail que je n'ai pas aperçu El Vengador, à mon avis il doit préparer un mauvais coup. Ou bien il est parti profiter des soldes pour acheter un stock de petites cuillières...


Cochon 13/01/2010 17:19


J'essaye de poster un article demain... (en fait mon retard est dû à mes employés qui me persécutent avec leurs revendications grotesques. Leur nouvelle lubie c'est de réclamer le chauffage,
pourtant je leur ai bien dit que trop de chaleur nuit à une bonne concentration, et puis ma cave est suffisamment bien isolée. Ils n'ont qu'à se serrer un peu plus les uns contre les autres après
tout).
Je m'en vais leur botter le train et d'ici demain j'espère qu'ils m'auront pondu quelque chose d'acceptable.


lolita 13/01/2010 14:30


Bin alors, tu n'écris plus??

grosse bise


Cochon 13/01/2010 11:06


Saint Pingouin : J'espère que mon inconnu au sandwich au thon n'existe pas. A 30 ans, regarder Navarro avec sa mère, c'est vraiment trop triste. Il faudrait qu'il s'inscrive dans mon agence de
rencontres et que je le prenne en main ! :)

Fardoise : Oui, nous sommes pistés, enregistrés et nos données peuvent être vendues par les navigateurs sur lesquels on passe.

Je cite Eric Schmidt, le patron de Google :


Je pense qu'il faut faire preuve de jugeotte. S'il y a quelque chose que vous faites et que personne ne doit savoir, peut-être qu'il faudrait commencer par ne pas le faire. Si
vous avez besoin qu'on respecte à ce point votre vie privée, le fait est que les moteurs de recherche – y compris Google – enregistrent et conservent des informations pendant un certain temps.
Il faut bien réaliser que nous, aux USA, sommes soumis au Patriot
Act et donc qu'il est possible que toutes ces informations soient mises à la disposition des autorités à leur demande.

(tu peux lire l'article de Deudeu qui traite justement de ce sujet
)

Je tiens juste à préciser que quand je regarde mes stats je vois effectivement les adresses IP, la ville et le navigateur employé. Basta.
Après je m'invente des histoires, des lecteurs ayant tel ou tel profil, j'essaye d'humaniser un peu ces données, mais ça ne repose sur rien de concret et il m'est très difficile de repérer
quelqu'un grâce à ce système (surtout que les adresses IP changent).
Et je ne suis pas complètement folle (malgré ce que l'on pourrait croire), je ne tiens pas un listing de toutes les adresses IP qui passent chez moi :)
A bientôt Fardoise !